entente
Parentalité

S’entendre avec sa nounou: cinq conseils pratiques

Lorsqu’on signe un contrat avec une assistante maternelle, on s’engage en principe pour plusieurs mois, voire plusieurs années. Plus que tout, on souhaite l’épanouissement de son enfant. Cependant, s’entendre avec sa nounou ne va pas toujours de soi. Si tout semble idyllique au départ, des tensions peuvent rapidement s’installer. C’est souvent le cas lorsque les non-dits s’accumulent. Voici donc cinq conseils essentiels pour s’entendre avec sa nounou et bâtir une relation de confiance au fil du temps.

Oui, il est possible d’éviter que la situation s’envenime lorsqu’on n’est pas sur la même longueur d’onde. À moins que vous ne tombiez sur une personne psychorigide ou psychopathe (et là, fuyez car ça fait franchement flipper😱), vous arriverez probablement à trouver un terrain d’entente. Avec un minimum de bonne foi des deux côtés (et du dialogue), vous éviterez bien des déboires.

Conseil n°1 – Pour s’entendre avec sa nounou, l’ingrédient principal est la communication

On ne le dira jamais assez, pour construire une relation, la communication peut éviter des tas d’incompréhensions! En élaborant le contrat avec votre assistante maternelle, énoncez clairement ce qui est central pour vous. Verbalisez vos attentes et soyez dans le dialogue. Il y a certainement des points sur lesquels vous serez intraitable et d’autres pour lesquels vous pourrez faire des concessions. Bref, exprimez-vous.

Cela va dans les deux sens. La nounou de votre enfant est en droit également de signifier ce qu’elle accepte et ce qu’elle ne tolère pas. Elle a son fonctionnement, ses habitudes, son rythme. En essayant de la comprendre, vous parviendrez ainsi à équilibrer vos attentes et les siennes.

S’entendre avec sa nounou passe par un dialogue sans langue de bois

Débarrassez-vous d’emblée de toutes les questions qui pourraient être épineuses. En favorisant un dialogue ouvert et sans langue de bois, vous ne laisserez pas planer le doute.

 

Conseil n°2 – Un soupçon de diplomatie

On met la relation sur de bons rails lorsqu’on respecte au minimum les règles de politesse. S’entendre avec sa nounou passe aussi par la diplomatie. Si, à la base, vous ne connaissiez pas la nounou de votre enfant, évitez les familiarités. En effet, vous vous trouvez dans le cadre d’une relation professionnelle. Il s’avère parfois plus délicat de formuler une remarque négative lorsqu’on s’est placé dans une relation amicale dès le départ.

Dans tous les cas, si quelque chose vous chiffonne à un moment donné, restez diplomate. On peut tout à fait exprimer une réserve ou préciser ses attentes sans aboyer. Il suffit de peser ses mots.

Vouvoiement ou tutoiement?

Le vouvoiement (au départ en tout cas) me paraît plus approprié. J’aurais d’ailleurs eu du mal, dès les premiers jours, à tutoyer mon assistante maternelle. Bien sûr, avec le temps, la relation évolue et le tutoiement peut tout à fait s’installer. Cependant, évitons de brûler les étapes.

 

Conseil n°3 – Une bonne dose de ponctualité

La question de la ponctualité est cruciale pour une relation sereine et apaisée avec votre assistante maternelle. Tout comme vous, elle a une vie en-dehors du travail. Evitez, sauf cas exceptionnel, de la pénaliser dans sa vie personnelle.

Mettez-vous à sa place. Comment le vivriez-vous si vous deviez annuler des sorties ou des rendez-vous médicaux à cause d’un manque de ponctualité ?

Il paraît donc essentiel d’être ponctuel. En fin de journée par exemple, arrivez régulièrement cinq minutes avant l’horaire. Ainsi, vous aurez le temps de faire le point avec votre nounou, et apprécierez beaucoup ce moment. Bien sûr, il y aura un jour des contre-temps. Mais, lorsqu’on sait être ponctuel au quotidien, cela est vite oublié.

Le quart d’heure de sécurité

Ainsi, lorsque vous fixez les horaires de garde, prévoyez un peu plus large. Il n’y a rien de plus stressant que de courir et de rouler comme une dingue lorsqu’on doit récupérer son enfant.🥴 Comptez un quart d’heure supplémentaire lorsque vous fixez l’horaire auquel vous récupérez votre enfant. C’est beaucoup plus rassérénant  ainsi. Et vous aurez moins l’impression de courir un marathon! Enfin, envoyez un message pour prévenir la nounou lorsque vous savez pertinemment que vous arriverez en retard.

 

Conseil n°4 – Une pincée d’anticipation

Vos horaires varient constamment? Une réunion de dernière minute vient de tomber? Organiser le quotidien est loin d’être facile. Néanmoins, il vaut mieux essayer d’avoir un coup d’avance en anticipant les heures complémentaires que votre enfant passera chez l’assistante maternelle. C’est peut-être le moment d’investir dans un agenda ou de tenir un planning. Le bullet journal peut être un moyen efficace et créatif de planifier les semaines à venir.

Dans tous les cas, dès qu’un événement s’ajoute à votre planning, prévenez votre assistante maternelle. Ne la mettez pas devant le fait accompli. Il y a fort à parier que vous pourrez trouver un arrangement.

S’entendre avec sa nounou, c’est la payer en temps et en heure!

Enfin, anticipez le calcul du salaire que vous lui verserez. N’attendez pas le dernier moment pour calculer ce que vous lui devez. Cela pourrait ensuite entraîner un paiement tardif. Vous trouverez dans cet article quelques fondamentaux pour créer la fiche de paie de votre assistante maternelle.

 

Conseil n°5 – Une cuillérée de complicité

Votre enfant passe une part importante de sa vie chez sa nounou. Certes, vous avez des principes éducatifs et normalement vous les avez détaillés à votre assistante maternelle. (J’avoue que certains de ces “principes” ont volé en éclats au fil des mois pour ma part.😂) Il peut être enrichissant pour votre enfant de découvrir d’autres règles, d’autres habitudes. Bien sûr si la nounou l’abandonne toute la journée devant un écran, vous êtes en droit de grincer des dents.😬 C’est pour cela qu’il est capital dès le départ de mettre les choses au clair afin de savoir quel est le cadre qu’on souhaite pour son enfant. Ainsi on peut s’entendre avec sa nounou et avancer main dans la main.

Vous restez le parent bien entendu. Cependant, lorsque vous n’êtes pas là, cette personne représente la figure d’autorité. Je perçois la relation à l’assistante maternelle comme une collaboration bienveillante. J’ai même mis en place chez moi certains des rituels que je trouvais intéressants.

Lorsqu’on me raconte des expériences plus ou moins heureuses liées à la garde d’enfant, je me rends compte que bien s’entendre avec sa nounou n’est pas toujours chose aisée. Cependant, avec un peu de diplomatie et d’anticipation, ne peut-on pas créer un climat confiant et serein?

Je pense que l’équilibre demeure dans le soutien mutuel et la communication. Quand on sent que son enfant est bien dans ses baskets, on arrive facilement à mettre un peu d’eau dans son vin. Quels conseils supplémentaires donneriez-vous pour favoriser une relation apaisée avec une nounou?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.